Sandrine Buendia

18 Feb

sandrine

Née en 1984, d’origine hispano-italienne, la soprano, est bercée dès son plus jeune âge dans un univers musical. Elle commence le piano puis la musique de chambre au Conservatoire National de Région de Lyon.

Plus tard, fascinée par le domaine vocal, elle entreprend parallèlement des études de chant lyrique au CNR dans la classe de Jean-Christophe Henry. Elle termine brillamment son triple cursus en obtenant ses Diplômes de Fin d’Etudes avec des mentions très bien en chant, piano et musique de chambre.

En 2007, elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de chant de Gerda Hartman puis de Chantal Mathias. Poursuivant actuellement son cursus en Master, elle vient d’obtenir sa Licence mention très bien à l’unanimité.

Elle se produit en tant que soliste dans la Cantate 106 de Bach, le Magnificat, le Beatus Vir et le Gloria de Vivaldi, The Messiah de Haendel à Lyon et à Roanne, la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Kleine Geistliche Konzerte de Schütz sous la direction d’ Emmanuelle Haïm et participe aux opéras tels que Cendrillon de Viardot, Don Giovanni de Mozart à Besançon, l’Elisir d’amore de Donizetti dans le rôle de Giannetta à Tours, Le Nozze di Figaro de Mozart dans le rôle de Marcellina sous la direction de Kenneth Weiss à Paris ou encore Athalie de J.B Moreau (rôle d’Abner), Cherubino dans Le Nozze di Figaro au Festival des Bouchures à St Benoît du Sault.

Elle a chanté sous la direction de chefs tels que Catherine Simonpietri, Marie-Laure Teissèdre, Olivier Reboul, Hervé Klopfenstein, Georg Stangelberger, Nicolas Krauze, Aurélien Azan Zielinski. Elle se perfectionne en suivant régulièrement des master-classes d’artistes de renommée comme Claudio Desderi, Caroline Gauthier ou Maarten Köninsberger. Par ailleurs, elle travaille le répertoire du lied et de la mélodie, à Royaumont, auprès de Ruben Lifschitz en formant un duo avec le pianiste Victorien Vanoosten.

En décembre, elle participera à un récital sur des airs de Rossini au Châtelet, et elle chantera l’an prochain à la salle Pleyel, les rôles de la Bergère, la Chauve-souris, la Pastourelle et la Chouette avec l’Orchestre National d’Ile-de-France sous la baguette de David Levi.

Advertisements